La Maison d’autres, Corinne Ernault

IMG_2807

 

La Maison d’autres

Corinne Ernault

Auto-édition

 

Quatrième de couverture

 

Quand Hugo, mystérieux intermittent du spectacle, pose ses valises dans le colombier de La Sauvageonne, maison d’hôtes provençale de Jeanne, le bel équilibre de celle-ci commence à s’effriter. Qui est cet homme qui fait resurgir l’histoire familiale ? Bientôt, les secrets de Misia, la grand-mère fantasque et de Tania, la mère trop tôt disparue, sortent des tiroirs, dans un tourbillon de billets de banque oubliés. Les souvenirs et les regrets aussi. Pourquoi Hugo est-il venu ? Jeanne va-t-elle sortir indemne de ce voyage dans ses souvenirs ? En quelques jours, la vérité dévoilée va recolorer les clichés en noir et blanc du passé.

 

Mon avis

 

La couverture, qui évoque un arrêt dans le temps, correspond tout à fait à La Maison d’autres. Grâce à la plume délicate et très douce de Corinne Ernault, durant ma lecture, le temps a été suspendu. J’ai été enveloppée par une atmosphère de douceur. L’écriture de l’auteure est d’une très grande douceur. Les mots sont très bien choisis : ils vous transportent dans la maison de Jeanne. Les descriptions de Corinne Ernault sont si imagées que j’ai eu l’impression de voir les lieux et de ressentir les ambiances.

 

L’histoire peut sembler prévisible au premier abord. En effet, l’auteure donne, volontairement, des indices sur l’histoire familiale de Jeanne. J’ai eu la sensation qu’elle souhaitait que le lecteur comprenne les secrets qui entourent la vie de l’héroïne, avant cette dernière. L’intérêt de l’intrigue se situe dans la façon qu’a cette jeune femme d’appréhender la vérité et de reconstituer son histoire. La Maison d’autres montre aussi quelle influence le passé peut avoir sur les générations futures. Ce livre est également une quête d’identité.

 

Les livres, en tant que littérature, mais aussi en tant que bel objet, tiennent une grande place dans ce roman. On sent que l’auteure est passionnée et pour une amoureuse des livres, c’est un régal à lire. J’ai vraiment adoré ces passages.

 

Conclusion

 

Je suis entièrement entrée dans l’univers de Corinne Ernault. Son écriture est d’une grande douceur et d’une immense délicatesse. L’ambiance de l’histoire m’a tellement absorbée qu’une pensée m’est venue à la fin de ma lecture. J’ai la sensation que l’auteure a mis beaucoup d’elle dans ce livre, et je me plais à imaginer que la femme derrière cette plume et aussi douce que son écriture. La Maison d’autres est un livre qui m’a fait du bien.

 

Je remercie sincèrement Corinne Ernault pour ce service presse.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s