La fille du roi des marais, Karen Dionne

La fille du roi des marais
Karen Dionne
Éditions JC Lattes
Présentation éditeur
 
Enfin, Helena a la vie qu’elle mérite  ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur  : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé  ?
Car Helena a un secret  : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Helena aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.
Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Helena sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c’est sa fille.
Mon avis
Dans ce livre, nous avons une alternance entre la vie d’Helena aujourd’hui, dans le monde civilisé, et son enfance dans les marais. C’est à la fois un suspense et un livre psychologique. L’histoire La fille du roi de la vase de Christian Hans Andersen sert de fil conducteur qui nous est expliqué à la fin. 
Le suspense est dans autant dans la traque de son père qu’Helena est obligée de s’imposer, que dans la vie dans la cabane. Car la vie auprès de cet homme pervers n’est pas de tout repos. Il est autant capable de montrer de l’amour à sa fille que de faire preuve d’une cruauté effarante. Que penser de cet homme qui a enlevé une fille, l’a séquestrée et lui a fait un enfant ? Lui, qui fait preuve d’attention envers sa fille, jusqu’où peut-il aller dans la malversation ? 
L’aspect psychologique est incroyablement développé. Comment la mère d’Helena vit-elle cette vie de famille, auprès de l’homme qui l’a enlevée et cette enfant née du viol ? Quelle mère est-elle ? Comment cette enfant se construit-elle, isolée du monde, auprès d’un homme manipulateur ? Quelle femme peut-elle devenir ? Qui est vraiment Jacob ? Est-il un bon père ?
Lorsque Helena revient à la vie en société, ses difficultés sont très bien décrites. Cette situation n’est pas aisée pour elle qui ne connaît pas les codes. J’ai beaucoup aimé ces passages.
Ce thriller est aussi un hommage à la nature et à la culture indienne. Les descriptions de l’auteure sont exceptionnelles. J’ai vraiment eu la sensation de vivre au cœur de cette nature, dans les marais. Certaines scènes de chasse ont été très difficiles à lire pour moi, tant le réalisme est sidérant. 
La fille du roi des marais a été un best-seller aux États-Unis. C’est mérité. Ce livre tient en haleine, et fait énormément réfléchir sur l’ambivalence de l’être humain et des sentiments. Il nous fait alterner entre la compassion et la répulsion, entre l’empathie et la haine. Il sort le 7 mars et je vous le recommande fortement. Il va vous hanter. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s